Coup de cœur JV – Yakuza 4 (PS3)

S’il y a bien une licence qui ne m’a jamais déçu jusqu’à présent, c’est bien celle des Yakuza – ou Ryu Ga Gotoku en VO – dont le 5ème épisode est prévu pour cette fin d’année 2012 au Japon qu’il me tarde d’essayer, en attendant je vous propose de découvrir le 4ème opus de la licence de SEGA sur Playstation 3 sorti en mars 2011 qui a été un véritable coup de cœur et un titre dont je voulais vous parler depuis déjà quelques mois et c’est maintenant chose faite.

Continuer la lecture de « Coup de cœur JV – Yakuza 4 (PS3) »

Test – K-ON! Houkago Live!! HD ver. (PS3)

Entre deux parties d’Okami Den, me voilà enfin décidé à vous proposer le test d’un jeu dont je vous ai parlé à plusieurs reprises sur le blog car aujourd’hui je vous propose mes impressions sur K-ON! Houkago Live!! HD ver. – vive les noms à rallonge – sur PS3, un jeu de rythme développé et édité par SEGA et qui n’est tout autre qu’un portage HD de la version PSP du titre sortie en 2010.

Continuer la lecture de « Test – K-ON! Houkago Live!! HD ver. (PS3) »

Double Test – Sonic Generations (PS3 vs 3DS)

Je vous propose aujourd’hui une critique d’un jeu que j’avais particulièrement attendu – étant un très grand fan de Sonic – et il s’agit de Sonic Generations, un jeu SEGA donc sorti en novembre dernier pour fêter les 20 ans du hérisson bleu supersonique. Ayant récemment acheté et terminé la version 3DS, j’me suis dit que ça pourrait être sympa de faire d’une pierre deux coups : vous présenter et de comparer les deux versions du jeu (console et portable) dans ce double-test.

 

 

La version PS3, bel hommage

Sonic Generations au-delà de son aspect hommage, était voulu par la Sonic Team comme étant l’épisode qui réunirait enfin les fans des opus 16-bits et les fans des opus 3D, pari réussi ? Je n’en suis pas si sûr pour le coup, certes le fait de redécouvrir des niveaux en 2D et 3D avec le changement de gameplay qui s’en suit est pour moi une très très bonne idée sur le papier mais j’ai beau être un fanboy, je dois tout de même reconnaître que le gameplay pêche un peu.

Pour les phases en 3D on a le droit à un gameplay inauguré dans Sonic Unleashed qui reste inchangé et dont on retrouve les forces et les faiblesses : à savoir une vitesse hallucinante et complètement grisante avec quelques éléments de gameplay sympa comme le homing attack et le spin dash bien évidemment mais aussi les straffes (pas de côté), le grind et les dérapages mais le tout est servi par une maniabilité pas géniale avec un Sonic vraiment hard à diriger – une fois qu’il est lancé comme une fusée, c’est même pas la peine d’essayer, à moins de straffer vous serez très souvent collé soit à gauche, soit à droite de l’écran. Concernant les phases en 2D, je dirais qu’elles sont plutôt bonnes même si la physique me dérange un peu, elle est pas mauvaise hein mais j’ai vraiment l’impression que les développeurs n’ont pas réussi à véritablement retranscrire les sensations de jeu proposées dans les opus Megadrive et ça c’est vraiment dommage, d’autant que le même constat s’impose pour Sonic 4 Episode II sorti cette année.

 

Je ne parlerai pas du scénario quasi-inexistant qui ne sert finalement qu’à donner un prétexte à cet hommage, par contre au niveau de la réalisation artistique c’est du tout bon ! Tout d’abord, il faut dire que le jeu est visuellement très agréable avec des environnements que l’on prend plaisir à redécouvrir dans une nouvelle dimension M’enfin le level design reste quand même très soigné et fouillé avec des backgrounds bien détaillés.

Au niveau de la bande-son rien à dire, on retrouve tous les grands themes d’antan remastérisés avec aussi une version remixée pour les niveaux, une sélection qui saura ravir tous les fans du hérisson bleu et surtout je tiens à souligner que pour la première fois dans la licence on a enfin le droit à un doublage français (!) – qui je pense doit être en grande partie le même que pour Sonic X – et même s’il n’est pas extraordinaire, reste sympa (j’aime bien la voix française de Knuckles).

Je conclurai enfin par le contenu en lui-même : même si le choix des niveaux n’est pas toujours pertinent et qu’on a un peu de redite – on avait assez avec City Escape, il était p’têt pas nécessaire de nous mettre Speed Highway et encore moins Crisis City – on a tout de même une bonne petite sélection de 9 niveaux (de deux acts chacun)  avec aussi 3 boss principaux – mention au Death Egg Robot – et 3 boss « rivaux » bien classes. Alors évidemment je regrette que certains niveaux et boss emblématiques ne soient pas là – SEGA voilà une bonne occasion de nous faire des DLC ! – et que pour le coup ça nous donne une durée de vie plutôt moyenne mais c’est sans compter sur tout le contenu annexe vraiment sympathique car on trouve des modes online mais aussi pas mal d’illustrations et de musiques à débloquer en récoltant tous les rings étoilés et en accomplissant les nombreux défis spéciaux qui vous invitent à accomplir différentes missions telles que « arriver à la fin du niveau avec Knuckles » ou « réussir à atteindre l’arrivée en utilisant Amy », etc. A savoir aussi qu’il y a une boutique in-game dans laquelle vous pouvez acheter de nouvelles compétences mais aussi une « manette megadrive » qui vous permet tout bonnement de jouer à la version complète de Sonic The Hedgehog, un p’tit cadeau pertinent et vraiment classe de la part de la Sonic Team.

 

La version 3DS, version du pauvre ?

Lorsque l’on lance la version 3DS on a le droit à une ribambelle de petites déceptions qui s’accumulent et viennent nous montrer qu’on joue réellement à une version inférieure du titre : un menu tout ce qu’il y a de plus classique vient remplacer le hub, les cinématiques ont toutes étés remplacées par des dialogues textuels à la Sonic Rush avec même une absence de doublage – on a simplement le droit à des « hey! » et « salut! » – et le jeu se retrouve aussi amputé de 2 niveaux.

Et tout ça n’est rien comparé au gameplay de cet épisode 3DS qui vient tout simplement donner un gros coup de tronçonneuse à l’originalité de Sonic Generations car si on a aussi le droit ici à un jeu alternant séquences avec Modern Sonic et séquences avec Classic, le gameplay reste lui identique pour les deux : à savoir de la plateforme 2D. Seuls certains plans en vue 3D et l’absence de boost pour Classic Sonic viennent distinguer les deux modes car on a rapidement le droit à une petite aberration : Classic Sonic gagne rapidement le homing attack, l’aptitude qui n’a absolument rien à faire dans l’ère classique.

 

Enfin le jeu n’est pas non plus une daube pour autant. Il a le mérite de proposer des niveaux, des ennemis et des boss différents… de quoi faire plaisir aux fans qui n’ont pas vu leur niveau préféré dans la version console – j’étais bien content de retrouver Mushroom Hill de Sonic & Knuckles. Et contrairement à la version console où l’on récupérait les émeraudes en battant les boss, ici on les chope dans des special stages similaires à ceux de Sonic Heroes ce qui est un ajout bienvenu.

Et puisque l’on est dans une version 3DS, on a aussi le droit à un mode VS en local et un mode streetpass permettant de s’échanger des cartes de visites customisable où l’on indique son jeu Sonic préféré, ses rangs sur chaque niveaux, etc. Sinon on retrouve aussi les bonus à débloquer (images, figurines & musiques) dans des missions comme dans la version console sauf qu’ici les bonus sont différents – merci d’avoir pensé aux gens qui ont acheté les deux versions – et que si on à la flemme de compléter les missions pour les débloquer, on peut tout simplement les acheter avec des pièces de jeu 3DS – comme quoi elles ne servent pas qu’à Mii en péril.

 

Le mot de la fin

Pour conclure je dirais que malgré les problèmes de gameplay qu’il traîne et sa durée de vie faiblarde à première vue – pitié faites-nous des DLC -, Sonic Generations demeure un bon jeu et un joli cadeau d’anniversaire pour notre hérisson bleu préféré. Après si vous ne deviez en choisir qu’une version je vous conseillerais fortement de prendre la version console de salon qui est nettement supérieure en tout point à la version portable, néanmoins sachant que vous pouvez trouver la version 3DS aux alentour de 15€ neuf, si vous êtes fan du hérisson bleu et que vous pouvez vous le permettre, n’hésitez pas non plus à le prendre aussi car il reste tout de même sympa à jouer – et c’est un bon moyen pour les plus jeunes d’avoir un aperçu de l’âge d’or de Sonic.

Coup de cœur JV – Arcana Heart 3 (PS3)

Après l’article sur K-ON! Houkago Live!! HD ver., on va maintenant passer à un autre jeu de la PS3 proposant aussi un casting exclusivement féminin mais faites attention : si les filles de K-ON! jouent des instruments, celles d’Arcana Heart 3 jouent des poings, des pieds et j’en passe pour se mettre sur la truffe !

 

‘Vais donc vous proposer maintenant mon test « coup de cœur » d’Arcana Heart 3, un anime fighter d’Examu / Arc System Works ( les créateurs de Guilty Gears et Blazblue ) sorti l’année dernière d’abord sur borne d’arcade puis porté sur Playstation 3 et XBOX 360. Malgré son côté fanservice totalement assumé avec un casting composé de jeunes femmes – voire de (trop ?) jeunes filles -, le jeu assure avec un gameplay profond et intéressant qui en fait une alternative de qualité à Street Fighter 4 ou Tekken 6. Bref mon jeu PS3 du moment, Arcana Heart 3, qui m’aura réconcilié avec les jeux de baston 2D !

 

 

Arcana Heart 3 propose tous les modes de jeu habituels pour un jeu de baston, c’est-à-dire : un mode Histoire, le mode Versus à 2 joueurs (ami ou IA), un mode training très utile pour s’habituer au gameplay et maîtriser les différentes techniques et personnages, un mode collection où l’on trouve des artworks, les images animées des héroïnes ainsi que les musiques et enfin un mode online vraiment sympa et qui fonctionne très bien même pour les connexions internet moyennes comme la mienne.

 

 

 

L’intrigue:

 

Le mode Histoire prend place dans un Japon futuriste deux mois après les événements du 2e opus. Si j’ai bien compris, l’Europe a connu une grande guerre opposant les Institutions Internationales de de l’Esprit Sacré à d’autres factions à la suite de laquelle, l’institution Drexler fut crée grâce aux fonds acquis pendant cette guerre. Alors qu’une branche occidentale de l’Esprit Sacré était en train de se reconstruire, diverses distorsions dimensionnelles sont apparues au Japon et au final l’Institution Drexler envoie une de leur agente récupérer des pierres surnaturelles pour couler tout le Japon sous 6 jours.

Bref encore un mode histoire avec une intrigue alambiquée qui se veut énorme alors que l’on a en fait face à un mode histoire dont la seule originalité est que l’on peut choisir à chaque fois son prochain adversaire parmi 2 à 6 personnages – sauf pour les deux derniers boss – et pis faut pas déconner : on est dans un jeu de baston donc l’intrigue on s’en tamponne le coquillard et une fois le mode histoire torché avec tous les personnages, on se tourne rapidement vers les autres modes de jeu.

 

 

Un gameplay du tonnerre !

 

Le gameplay de ce Arcana Heart 3 repose sur des bases bien connues des jeux de baston 2D arcade, à savoir les 3 boutons d’attaque, les prises, les guards et les combos à quarts de cercles, etc… Néanmoins il propose quelques subtilités puisqu’il faut tout d’abord savoir que les 23 personnages disponibles dans le jeu ont tous un gameplay et un panel de coups distinct : par exemple on a Petra qui se bat avec ses flingues et se joue donc à distance, Weiss qui se bat au corps-à-corps avec ses couteaux, etc… Ensuite viennent les Arcanes : au moment du choix de votre personnage vous devez aussi choisir une arcane parmi les 23 proposées, chaque arcane vous octroie un certain nombre de bonus offensifs ou défensifs ainsi qu’une technique spéciale à lancer pendant le combat mais ce n’est pas tout ! Les arcanes changent aussi votre manière de jouer et viennent modifier certaines techniques de votre personnage, donnant ainsi un côté stratégique au jeu car toutes les Arcanes ne sont pas forcément adaptées à tous les personnages et peuvent vous handicaper même si elles proposent des bonus intéressants.

 

Enfin il faut savoir que les combats se déroulent dans des environnements de taille moyenne horizontalement mais très ouverts verticalement ce qui rend les combats tout de suite plus intenses car il faut bien gérer l’espace et cela permet aussi plus de possibilités pour votre tactique et votre style de jeu – et vous faire latter par des japonais sur le online (j’ai quand même réussi à gagner 2 rounds ! xD). Malgré tout on se retrouve devant un gameplay qui se révèle très accessible même pour les noobs comme moi : suffit d’un peu d’entraînement et vous arriverez à faire des combos pas trop dégueux.

 

 

 

 

Une bonne réalisation artistique

 

Sur le plan artistique, Arcana Heart 3 s’en tire très bien en proposant une réalisation très soignée à l’image de Blazblue par exemple, les sprites des personnages sont assez jolis et plutôt bien animés, les décors sont aussi agréable à l’œil même s’ils ne sont pas extraordinaires. Le chara-design est réussi et colle bien à l’ambiance moe du jeu et même s’il manque parfois d’inspiration, faute à des personnages stéréotypés au possible, il est soutenu par une patte graphique des artworks tout simplement sublime. D’ailleurs il faut savoir que vous avez tout le temps d’admirer le travail d’artiste car vous avez le choix d’activer l’affichage d’artworks animés sur les deux côtés de l’écran en plein combat : vous pourrez ainsi voir votre personnage avoir un air confiant lorsque vous êtes en bonne posture, crier de douleur lorsque vous prenez des coups ou encore lutter pour se tenir debout lorsque vous êtes en mauvaise posture. Une option bien sympa que j’ai particulièrement apprécié.

 

La bande-son est aussi très bonne, on se retrouve avec des musiques bien rythmées venant soutenir l’action à l’écran et qui sont en plus agréables à écouter contrairement à bon nombre d’OST de jeu de baston dont les themes n’ont rien d’intéressant à proposer.

 

En résumé si vous cherchez un jeu de baston sympathique avec un gameplay complet mais néanmoins accessible et une bonne réalisation, je ne peux que vous conseiller chaudement ce Arcana Heart 3 qui saura vous divertir pendant un bon moment – à condition que vous ne soyez pas réfractaire au design anime / kawaii des personnages féminins. De plus il faut savoir qu’après un an et malgré le succès restreint du jeu, vous pouvez compter sur une communauté sympathique pour vous aider à maîtriser le jeu ou pour tout simplement jouer avec vous.

Arrivage – K-ON! Houkago Live !! HD Remastered ver. (PS3)

Comme je vous l’avais dit dans un précédent article, j’ai précommandé K-ON! Houkago Live !! HD ver. sur PS3 chez Nin-nin Game et après deux semaines d’attente – c’est ça quand on est radin -, il est enfin arrivé à la maison jeudi dernier. Un p’tit article « arrivage » s’impose donc avant un véritable test qui devrait arriver dans la semaine prochaine j’pense.

 

 

Avant de commencer, je tiens à saluer la qualité de Nin-nin Game qui en plus de proposer des jeux à des prix pas trop dégueux – leur prix pour K-ON était le moins cher sur la toile, s’occupent bien de leurs clients en leur évitant la douane et en ajoutant toujours un petit quelque-chose avec leur commande : pour moi c’était un flyer promotionnel du jeu Strike Witches qui va bientôt sortir sur le PSN japonais, mais je sais qu’un pote qui a commandé plusieurs fois chez eux à eu des mini-magazines ou encore un gashapon One-Piece. Franchement classe comme boutique ! 😀

 

 

Bref, j’ai pu trouver dans mon colis le flyer promotionnel de Strike Witches et donc la boîte du jeu bien protégée par du papier-bulle qui une fois enlevé m’a permis d’admirer la jolie jaquette colorée du jeu visuellement agréable et collant parfaitement à l’esprit du manga et de l’anime ( avec une jolie mention « JAPAN ONLY » à l’arrière, quand je vous disais que les japonais nous snobent… =A= ).

Même constat pour le manuel très joli et bien fourni que j’ai pris plaisir à feuilleter – faut dire que les manuels européens deviennent de plus en plus moche avec leurs pages en noir et blanc sous prétexte qu’il s’agit de protéger l’environnement, j’veux bien comprendre cette noble cause mais faut pas non plus nous prendre pour des abrutis parce que vos manuels de 4 pages qui expliquent rien du tout, moi j’appelle ça du gaspillage messieurs les éditeurs ! D’ailleurs le format du manuel m’a un peu surpris, il est aussi grand que les manuels européens mais moins large, ce qui fait qu’il a plus un format livre qu’autre-chose…… Technique de meublement #1 : le commentaire inutile ! >:O

 

 

Sinon dans la boîte il y avait encore un autre flyer promotionnel sympatoche et surprise ! Il y avait aussi six stickers plastiques à l’effigie des héroïnes du jeu, j’étais bien content de voir ça d’autant plus qu’il me semble que c’est un bonus exclusif aux premiers jeux tirés enfin j’risque sûrement pas de les utiliser mais ça fait toujours plaisir de les avoir quand on est fan.

 

 

Et c’est tout pour cet arrivage, j’peux vous dire pour l’instant que je ne regrette pas du tout cet achat parce que le jeu propose une OST vraiment sympa et un gameplay amusant, enfin j’vous en reparlerai plus en détail dans le test~! 🙂

Préco – K-ON! Houkago Live!! HD Remastered ver. (PS3)

Une fois de plus, j’ai craqué pour le groupe de filles les plus funky et les plus barrées du Japon et je suis allé précommander K-ON! Houkago Live!! HD Remastered ver. sur PS3 – ouais, encore un nom à rallonge pour un jeu japonais – ce qui fait que je suis maintenant pauvre et que je vais devoir résister à tout achat pendant les vacances d’été – c’est ça quand on trouve pas de job d’été, qu’on paye son Code et que l’on se fait pigeonné par SFR – mais bon, le fanboyisme ça se paie !

 

 

K-ON! Houkago Live!! est un de rhythm game de SEGA fonctionnant avec le même modèle que celui de la série des Project Diva et qui a rencontré un gros succès de la part des joueurs Japonais à sa sortie en 2010, il a tellement bien marché que SEGA a décidé de sortir une version HD remastérisé sur PS3.

 

La publicité du jeu avec le p’tit « SEGAAAAAA » bien sympa de Yui ! :p

 

Si je ne dis pas de bêtise le jeu propose de base un mode histoire – que je risque de torcher sans rien comprendre – , une vingtaine de chansons tirées de la première saison de l’anime et des OSTs qui sont sortis avec, le choix de l’environnement, le choix de l’héroïne – et donc de l’instrument – avec laquelle on veut jouer la chanson et enfin un menu pour customiser le look des filles.

La version PS3 quant à elle n’apporte pas grand-chose de nouveau si ce n’est un lissage pour le passage sur télé HD, une compatibilité avec la 3D et le mode adhoc pour pouvoir transférer les sauvegardes de la version PS3 à la version PSP et pour jouer en multi en ligne.

C’est bien dommage que l’on ait affaire seulement à un simple portage quand on sait que deux ans se sont tout de même écoulés depuis la sortie de la version PSP, je n’aurais pas craché sur quelques nouveaux titres provenant de la deuxième saison comme l’opening « Go! Go! Maniac! » qui est juste énormissime et qui aurait pu être sympa à jouer mais bon, c’est la gamme « PSP Remastered » qui veut ça…

Ce jeu promet du fun en barre, avec de longues heures à maîtriser toutes les chansons avec les différents instruments, a débloquer tous les bonus sans parler de la bonne rejouabilité que doit avoir le jeu ! En tout cas si jamais le jeu vous intéresse, sachez qu’il sort le 21 juin prochain et vous pouvez le précommander chez Nin-nin-Game – c’est là que je l’ai pris. 🙂

 

Un titre que j’attends donc avec beaucoup d’impatience et que je vous présenterai bien évidemment par la suite sur le blog.

Achat et Unboxing – Saints Row The Third Platinum edition (PS3) + Sakura Taisen

Aujourd’hui petit arrivage que j’attendais avec impatience puisqu’il s’agissait de la version collector d’une de mes licences préférés: Saints Row The Third Platinum edition sur PS3 que l’on trouve habituellement à 100€ mais qu’Amazon vend spécialement pour 45€ (fdp compris) en neuf, offre sur laquelle j’ai sauté et dont vous pouvez aussi profiter ici (attention, à l’heure où j’écris il ne reste plus que 3 exemplaires).

Ayant envie de changer un peu des habituels articles d’arrivage, j’me suis dis qu’une petite vidéo d’unboxing pourrait être sympa même si l’intérêt n’est p’tet pas super. Donc me voici arrivé à ma toute première vidéo, alors évidemment la qualité audio/vidéo n’est peut-être pas au top, j’ai sûrement dû cafouiller, raconter des trucs inintéressants et/ou me répéter mais bon il faut un début à tout et j’espère tout de même que vous prendrez du plaisir à la regarder. 🙂

Erratum : La pseudo OST propose effectivement peu de titres et ne dure que 25 minutes mais il faut avouer que les musiques présentes à l’intérieur sont assez sympa pour les 3/4. 🙂

Sinon j’ai eu la bonne surprise en allant à Easy Cash de trouver le coffret de Sakura Taisen, ou Sakura Wars, proposant pour la modique somme de 4€ les 10 épisodes de la première série animée. Vu le prix, sachant que c’est l’adaptation d’un Tactical-RPG de SEGA dont je suis un fanboy total et après tout le bien qu’on m’en a dit je n’ai pas pu m’empêcher de le prendre.

On trouve donc dans le joli coffret protégé par un fourreau les deux saisons de l’anime sur deux DVDs ainsi qu’un troisième DVD contenant 30 minutes de bonus et enfin un petit livret « collector » contenant des infos sur les jeux, les personnages, le staff et quelques petites images.

Un petit achat bien sympa en somme.

Chronique – Les jeux d’aujourd’hui sont-ils moins « bons » ?

Comme vous le savez sûrement le retrogaming est revenu à la mode: si il y a 5 ans vous vous disiez « retrogamer », c’était la honte totale mais aujourd’hui c’est être « dans l’coup » et faire partie d’une communauté qui s’accroît considérablement et où l’on voit de plus en plus de jeunes joueurs s’intéresser aux jeux old-school et a l’histoire du Jeu Vidéo en général. On peut alors se demander si cet exode des joueurs est dû à un manque de qualité dans les jeux proposés sur nos consoles nextgen (Playstation 3, Xbox 360 et Wii) ou à autre chose ?

Continuer la lecture de « Chronique – Les jeux d’aujourd’hui sont-ils moins « bons » ? »

Aperçu – Démo Final Fantasy XIII-2, un jeu prometteur?

Aujourd’hui, j’ai décidé de me balader un peu sur le Playstation Store histoire de voir les nouveautés de la semaines et les promos liées aux soldes de janvier et finalement j’en suis ressorti avec un Sonic CD et une jolie démo de Final Fantasy XIII-2. Une démo assez balaise (plus de 1700Mo) qui présageait donc un minimum de contenu, 30 minutes plus tard – le temps de la télécharger, de l’installer – et me voilà enfin prêt à triturer un peu la bête qu’est FFXIII-2.

Continuer la lecture de « Aperçu – Démo Final Fantasy XIII-2, un jeu prometteur? »