Top 10 des personnages de jeux vidéo les plus bizarres

Eh bien ça faisait un bail que je ne vous avais pas proposé de petit top dominical, une erreur que je vais m’empresser de corriger en vous proposant aujourd’hui mon petit top 10 des personnages les plus bizarres que j’ai pu voir dans le Jeu Vidéo. J’espère que l’article vous plaira, en attendant n’hésitez pas à proposer d’autres personnages en commentaires. 🙂

Voldo - Soul Calibur

Sérieux tout est flippant chez ce personnage : sa façon de se déplacer à quatre pattes mais à l’envers – quitte à avoir une démarche chelou, autant y aller à fond –, sa façon de sauter sur ses ennemis comme une araignée, ses râles bien flippant – car il est muet et aveugle en plus le bougre – et bien évidemment son design en général qui est bien dégueu.

 

Le Roi du cosmos - Katamari Damacy

Un homme géant de l’espace à la peau grise, habillé d’un spandex tout ce qu’il y a de plus moulant et habillé d’une coiffe horrible qui ressemble à un tapis roulé ça vous semble impossible ? Et pourtant figurez-vous qu’il existe bien et qu’il s’agit du Roi du cosmos de Katamari Damacy, personnage qui vous ordonne de recréer des étoiles après qu’il les ait explosées dans un excès de rage… les méfaits du crack chez certains designers font peur. xD

 

Boy - Noby Noby Boy

Keita Takahashi ne s’est pas contenté de la série des Katamari Damacy et a décidé de lancer un nouveau jeu tout aussi WTF – mais bien moins fun – : Noby Noby Boy dont je vous ai déjà parlé dans mon top 5 des jeux japonais les plus insolites (lire l’article). A l’image du jeu nous voici donc avec un héros au design et aux motivations bien bizarres qui se contente de manger puis déféquer tout ce qu’il peut trouver – animaux et êtres humains compris – pour s’allonger. Ne vous fiez donc pas à son air mignon, c’est un vrai psychopathe.

 

Tingle - The Legend of Zelda

Si vous pensez qu’il n’y a pas pire que de finir Tanguy, attendez de rencontrer Tingle. Voyez-vous ce personnage est un petit trentenaire grotesque tout de vert moulant vêtu qui passe sa vie à voler dans les airs accroché à un ballon car aussi saugrenu que cela puisse paraître, il se prend pour une fée. Tu parles d’un exemple de vie ratée.

 

Vendeur - Link’s Awakening DX

N’entrez jamais dans sa boutique, ou du moins faites très attention si vous y allez : il en va de votre vite là. Car derrière ce sourire commercial figé se cache une terrible créature sanguinaire qui n’hésitera pas à vous tuer dans les pires souffrances possible si vous veniez à « oublier » de payer – d’ailleurs que vous essayiez de le voler une seconde fois ou que vous reveniez pour lui rendre l’argent que vous lui devez, le résultat sera le même : la mort.

 

Bob A & Bob B - Yakuza

Deux Yakuzas maquillés en clown avec les perruques afro – et affreuses – qui vont avec que l’on peut trouver chez la voyante Naomi, qui portent tout deux le même prénom et qui se contentent de vous procurer différents items sans contrepartie. What else ?

 

Tails Doll - Sonic R

Comment parler de personages étranges sans évoquer Tails Doll, une sorte d’équivalent de Metal Sonic pour Tails jouable sans l’infâme Sonic R. Beaucoup de creepy pastas tournent autour de cette poupée et il n’y a rien d’étonnant là-dedans : tout est flippant dans ce personnage que ça soit ses yeux sans vie, sa façon de flotter dans les airs sans explication. La principale creepy pasta veut que lorsque l’on lance le 1er circuit avec la chanson « Can you feel the sunshine ? » en jouant avec Tails Doll, celui-ci apparaisse derrière-vous pour vous tuer. Oh joie.

 

Goomba - Mario

On n’en parle jamais mais sérieusement, vous n’avez jamais trouvé les goombas chelous ? Ils ressemblent absolument à rien si ce n’est à des dragibus marrons dotés de visages et de pieds – ou à des glands pour les plus scabreux d’entre vous. De plus – mis à part dans Paper Mario, les épisodes 3D où ils ont compris qu’ils pouvaient s’accrocher à la vie – comme la plupart des ennemis dans la série, ils ne font absolument rien pour vous attaquer ni pour se défendre, ils se contentent d’errer comme des âmes en peine attendant que vous mettiez un terme a leur souffrance à coup de saltos. F*cking emos.

 

Mother Brain - Metroid

La chef des pirates de l’espace soit un énorme cerveau doté d’un œil et de plusieurs épines monstrueuses, sa simple apparence fait froid dans le dos et ça ne s’arrange pas spécialement par la suite. A aussi une fâcheuse tendance à baver abondamment de l’acide et à émettre des rayons d’énergies par la pensée, évitez de trop l’approcher.

 

Kirby

Mignon, n’est-ce pas ? Tout petit, tout rond avec un visage innocent qui n’aspire qu’à une chose : vous cacher son instinct meurtrier qui le pousse à gober et digérer violemment des ennemis qui sont pour la plupart inoffensifs en réalité pour ensuite utiliser leur pouvoirs afin de faciliter ses génocides. Une boule de gomme charmante somme toute.

Voilà pour ce numéro, bien évidemment c’est une liste non exhaustive: il y a bien d’autres personnages que j’aurais pu citer comme le vendeur de masques de Majora’s Mask, Mr.Resetti d’Animal Crossing et j’en passe… 🙂

Geek My Life – Nintendo et moi

J’imagine que beaucoup d’entre-vous savent ou auront facilement deviné que j’apprécie beaucoup ce que SEGA fait et que je suis notamment un gros fanboy de Sonic the Hedgehog dont j’ai parlé à plusieurs reprises sur le blog, cependant s’il y a bien une entreprise de jeux vidéo qui me tient énormément à cœur c’est bel et bien Nintendo qui à mon goût n’a pas été assez mis en avant sur le blog. C’est pourquoi aujourd’hui j’ai décidé de lui rendre hommage à ma manière en vous racontant mon expérience avec la firme de Kyoto console par console.

Geek My Life - Nintendo & Moi

Avant toute chose, faut savoir qu’à la base même si j’ai fait mes premières armes vraiment sur Megadrive avec Sonic The Hedgehog 2, en réalité j’ai joué qu’à très peu de jeux SEGA – je n’ai fait pour la plupart que les gros classiques et encore… –  car j’avais aussi à l’époque une gameboy – oui je dis « une » – qui à très vite accaparé tout mon temps – obligé quand ta console rend inexplicablement l’âme – et qui m’a occupé pendant bon nombre d’années avec entre-autres des hits comme Kirby’s Dream Land, Tetris – mes deux premiers jeux –, Mario Land 2, Zelda DX et Pokémon version Rouge. Même la Playstation première du nom que j’adorais n’arrivait pas à m’en faire décrocher et c’était encore pire avec mes amis qui étaient aussi pour la plupart des joueurs Nintendo et qui au final m’ont permis de toucher à la plupart des gros titres proposés par la SNES et la N64 que je ne possédais pas mais qui m’ont tout de même marqués principalement avec Starwing – ou Starfox si vous préférez –, Zelda : A Link to the Past, Super Metroid, Diddy Kong Racing et le cultissime Super Mario 64.

Quelques jeux GB et GBC qui m'ont marqué

Petit passage obligé sur la Gameboy Color qui m’aura apporté quelques bonnes expériences de jeu : Pokémon Argent, Zelda : oracle of season, Wario Land 2, Les Looney Toons: Alerte aux Martiens et j’en passe… un passage qui n’aura pas duré très longtemps et qui ne m’a pas marqué autant que la Gameboy première du nom certainement parce qu’elle a été très rapidement suivie par ce qui m’a semblé être une nouvelle ère à savoir la génialissime Gameboy Advance sur laquelle j’ai passé de très nombreuses heures. Cette portable aux allures de console 32-bits était tout simplement magique : pas mal de licences ont fait leur apparition ou ont du moins connus de très bons épisodes sur cette plateforme. Franchement c’est peut-être bien ma portable préférée – tout constructeur confondu – qui m’a offert des expériences vidéoludiques énormes. J’pense notamment à Golden Sun, jeu de rôle indispensable à toute collection qui se respecte, les sympathiques Sonic Advance et le trop sous-estimé Sonic Battle, le très bon Metroid Fusion, Mario Kart Super Circuit, Final Fantasy Tactics ou encore Pokémon version rubis.

Il s’agissait d’une ère en deux parties puisque à peu près à la même période, on m’a offert la fantastique Gamecube le noël de sa sortie en France. Une console qui m’a conquis dès le départ puisque je me rappelle y avoir passé des jours et de nombreuses nuits dessus. La GamecubeUne véritable baffe pour moi à l’époque puisque j’entrais par la même occasion à l’ère 128-bits. La console était plutôt jolie, les jeux étaient en général colorés et surtout elle proposait une manette de qualité contrairement à ce que nous fait Sony – sérieusement, là où les dualshock ont leurs joysticks qui grincent et buguent au bout de seulement 2-3 ans sans même être utilisées intensivement, celle de Gamecube fonctionne toujours aussi bien 10 ans plus tard… Le gros point noir de cette console : sa bibliothèque de jeux plutôt restreinte – du moins en occident –, ce qui n’empêchait pas d’avoir de très bons titres hein ! Mais faut avouer que pour le coup si l’on oublie les jeux First Party de Nintendo, la Playstation 2 explosait la Gamecube avec ses jeux de qualités – et ses bouses – à la pelle mais ça j’y reviendrai dans un autre article.

La génération de consoles de salons et de portables m’aura apporté son lot de bonnes et mauvaises surprises avec tout d’abord la Nintendo DS et son écran tactile qui a apporté son petit lot de fraîcheur, oserais-je même dire qu’elle fut pour moi comme une petite révolution. Cependant l’arrivée de la Wii a été quant à elle une véritable douche froide, notamment à cause du combo Wiimote-Nunchuck auquel j’ai pas du tout accroché à l’époque – grossière erreur sur laquelle je reviendrai plus loin. Et le fait qu’il s’agisse de la console de mon frère et que j’aie déjà ma PS3 ne m’a pas spécialement poussé à acheter de jeu ou plus simplement à m’intéresser à la console. C’est ce qui a fait que j’me suis détaché de Big N pendant un p’tit moment, jusqu’à l’année dernière avec mon acquisition de la Nintendo 3DS.

La 3DS, la console qui est pour moi comme un amour d’enfance retrouvé : j’ai l’impression de retrouver tout le plaisir que j’avais pu avoir en jouant à la Gameboy et plus tard à la GBA. La console n’est p’têt pas révolutionnaire par rapport à la DS et je restais un poil sceptique (voir mon article sur la bête) mais après un an de jeu, je peux vous dire qu’elle est vraiment super et propose bon nombres de jeux vraiment cools tels que Tales of the Abyss (lire le test), Paper Mario : Sticker Star, Final Fantasy : Theatrhythm, Virtue’s reward, Mario Tennis Open ou encore Kid Icarus. Vu le cru prévu pour cette année 2013 – Animal Crossing, Pokémon X/Y… °p° -, elle risque encore de proposer pas mal de bons jeux ! Et comme si ça suffisait pas, voilà que je reçois il y a peu la Wii U, une console qui m’aura bien fait baver avant sa sortie et qui ne m’a l’air vraiment prometteuse déjà rien que pour la dimension sociale en ligne qu’a ajouté intelligemment Nintendo – sérieusement cette idée du Miiverse est tout bonnement géniale – et pis elle m’a aussi permis de me réconcilier avec la Wii qui décidément possède aussi de très bons titres.

 

Concrètement, pourquoi j’aime Nintendo ? Eh bien tout simplement parce que cette compagnie et ces consoles vont directement à l’essentiel, c’est-à-dire nous amuser et ce, d’une meilleure manière que Sony ou Microsoft. Attention je ne cherche pas à troller ces deux derniers, je me suis toujours bien amusé sur les différentes Playstation et je pense aussi que la XBOX 360 est une très bonne console, simplement je trouve que les jeux ainsi que les consoles Nintendo ont un charme que n’ont pas les deux autres et proposent un plaisir que je perçois comme étant plus « pur » dans le sens où il s’agit en général de jeux accessibles, avec une patte reconnaissable, au plaisir presque immédiat et qui ne se fourvoie pas en nous balançant du spectaculaire à gogo comme on trouve un peu trop souvent ailleurs. J’admire beaucoup la façon dont Nintendo a toujours gardé une certaine constance dans sa politique en innovant tout en sachant conserver la magie qui a toujours entouré ses jeux et dont elle a le seul secret – suffit de comparer Super Smash Bros. et Playstation All-Stars Battle Royale pour s’en rendre compte. D’ailleurs Nintendo c’est aussi des licences uniques comme Mario, The Legend of Zelda, Animal Crossing, Pokémon, Metroid, Starfox… Bref, Nintendo on aime ou n’aime pas mais il est indéniable que ce constructeur sera à jamais inimitable.

Achat & arrivage spécial Nintendo – Wii U et New Super Mario Bros. U

Un tout petit article arrivage aujourd’hui puisque j’ai eu le plaisir de voir arriver la Wii U à la maison dans sa grosse boîte blanche et bleue (Basic Pack). J’vous épargne un unboxing pour le coup vu comment ça pullule depuis la sortie de la console il y a même pas deux mois.

Wii U Wii U - Gamepad

Enfin c’est surtout l’occasion pour moi d’annoncer que vous verrez bien évidemment sur le blog de nouveaux tests consacrés aux jeux de l’animal – ainsi que ceux de sa grande sœur la Wii que j’ai pratiquement pas touché – à commencer par New Super Mario Bros. U que j’ai pris pour l’occasion – parce qu’une nouvelle console c’est bien, mais sans les jeux ça sert à rien~ ! 🙂

Top 20 des pubs de jeux vidéo – Bonus Stage

Comme promis dans la première partie de mon Top 20 des publicités de jeux vidéo – à voir ici si ce n’est pas déjà fait -, on se retrouve aujourd’hui pour la partie bonus où vous avez la parole et la possibilité de partager vos trouvailles avec tout le monde. Vous trouverez donc ici une petite sélection de pubs JV par quelques ami(es) blogueurs/euses et lecteurs/trices du blog ainsi que leurs avis.

 

Le choix de Mariah Chan – New Super Mario Bros. 2

Je l’ai vu cette après midi et ça m’a tout de suite plu car c’est notre truc à Luaya et moi. Dès qu’un de nous deux perde et on est obligé de faire ce que le gagnant nous dis de faire.

Comme sur la vidéo.

C’est vrai que ce genre de pub Nintendo tout en simplicité et naturel est sympathique, j’aimais bien celles avec Zelda et Robin Williams.

 

Le choix de Luaya – Assassin’s Creed for Kinect

Mariah Chan : « J’en ai parlé à Luaya pour la sélection pub, finalement elle a choisi cette vidéo qui l’a fait mourir de rire. Surtout le saut de l’ange à la fin. »

 

Le choix de Clément S. – Jeux Jaguar

[Ce qui me plaît c’est] de voir que leur approche commercial était juste pourrie , et que c’est surement comme sa qu’ils ont ruiner la réputation de la jaguar en la disant 64bits alors que ce n’était qu’un 34… Mais les pubs sont juste à éclater de rire. xD

Celle avec Alien et la mère me tue tellement elle est énorme.

 

Le choix d’Eraziel – PaRappa The Rapper

Une pub culte, pour un jeu culte.

Je n’aurais pas dit mieux, PaRappa à tester au moins une fois pour le cultissime Chop Chop Master Onion !

 

Le choix de Paméla L. – Sonic the Hedgehog (Megadrive)

Moi j’aime bien cette pub là, j’adore le punk qui s’en prend pleins la tête et à la fin le slogan « Sega c’est plus fort que toi ».

 

Le choix d’Alexis Lemée – World of Warcraft

World of Warcraft a lancé il y a maintenant quelques années une campagne de pub tout simplement énorme à la télé. Alexandre Astier, Mister T, JCVD, Ozzy Osbourne, Chuck Norris… du beau monde quoi. Beaucoup d’humour au rendez-vous et surement des milliers d’inscriptions qui ont suivies. Je me suis régalé en les voyant les premières fois et c’est avec plaisir que je viens tout juste de les revoir pour cet article.

 

Merci aux participant(es) qui ont pris la peine de nous faire partager leurs pubs JV et pour les autres si vous avez quand même des suggestions de pubs à faire, n’hésitez pas à les balancer dans les commentaires. En tout cas je vous souhaite un bon dimanche, une bonne rentrée pour les gens concernés et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la seconde et dernière partie du Top 20 des pubs de jeux vidéo !

Bonus Stage #1 – Paku Paku Paku…

Aujourd’hui c’est dimanche, et comme tous les dimanches on glandouille sans trop savoir quoi faire pour occuper son temps que ce soit dans son lit douillet, à la plage où des mamas exhibent leurs bourrelets ou le ventre explosé à un repas de famille bien copieux. Et parfois – souvent même – il arrive que l’on ne sache pas quoi faire de son après-midi dominical, ne vous inquiétez pas Bonus Stage est là pour vous aider ! Vidéos insolites, jeux flash débiles, tout y est !

 

 

Musique :

Pour ce premier numéro on va parler musique et plus précisément Beatbox avec un beatboxer japonais vachement doué appelé Hikakin que j’ai découvert très récemment sur GameOne. Je vous ai fait une petite sélection de quelques beatbox sympa qu’il a fait, à commencer par la plus connue : un medley Super Mario.

 

 

 

Un autre beatbox gaming assez fun dédié à Street Fighter :

 

 

Et enfin sa version de Harder, Better, Faster, Stronger de Daft Punk :

 

 

 

Vidéos :

 

Il est possible que vous connaissiez cette vidéo car elle a réussi à faire un p’tit buzz, mais je vous mets quand même ce magnifique trailer pour le fan film Pac Man qui vaut le détour !

 

 

 

 

Jeux flash :

 

Pour ce premier Bonus Stage je vous propose un jeu vraiment addictif et qui risque de vous occuper pendant un bon moment : Ricochet Kills 3 ! C’est un p’tit jeu flash très sympa où vous devez éliminer vos ennemis normalement inaccessibles en tirant sur le décor pour que la balle ricoche et les atteigne, vous avez bien-sûr un nombre limité de balles ce qui vous force à bien réfléchir avant d’agir et ça c’est bon !

Ricochet Kills 3

 

 

Voilà, j’espère que ce premier numéro de Bonus Stage vous aura plu ! Moi j’vous dis à la semaine prochaine et comme on dit: une heure de perdu… une heure de perdu !

WTF de la semaine #3 – Chuck Norris, le cheaté !

Aujourd’hui c’est dimanche et comme tous les dimanche, après un p’tit épisode de 3615 USUL, on s’ennuie ! Quoi de mieux alors que de glandouiller joyeusement sur le net jusqu’à trouver LA pépite qui vous amusera un instant, un divertissement fugace. Si vous même n’avez pas réussi à trouver la petite vidéo qui vous aurait au moins arraché un petit sourire, alors cet article est pour vous.

Après avoir gagné le coeur des médias, Jean gagnera t-il le coeur de Chuck?

Ainsi aujourd’hui je vous propose non pas une mais trois vidéos WTF tirées d’une série sur Youtube appelée « Video Game Mashups » et qui sont en fait des vidéos bien fun où l’on se demande ce qui se passerait si l’on plaçait tel personnage dans tel jeu. Les trois épisodes que je vous propose sont tout simplement consacrés à Chuck Norris, et si vous êtes adeptes des « Chuck Norris fact » vous savez déjà que ça va être le gros foutoir grâce à notre Texas Ranger préféré.

Sur ce, bon visionnage !