Oldies – Cardcaptor Sakura (saison 1)

J’ai évoqué plusieurs fois l’anime adapté du manga de CLAMP : Cardcaptor Sakura – ou Sakura, chasseuse de cartes en VF – qui m’a énormément marqué dans mon enfance et m’a invité à m’intéresser aux mangas et animes en général comme j’ai pu le dire dans une précédente chronique (lire l’article) mais à vrai dire, à ce moment là j’avais oublié à quel point cet anime était de qualité. Le fait de revoir la saison 1 dans son intégralité a été l’occasion pour moi de redécouvrir un anime qui tient toujours la route aujourd’hui.

Continuer la lecture de « Oldies – Cardcaptor Sakura (saison 1) »

Impressions anime – Little Busters Ep.1 : Nous nous appelons… « Little Busters » !

S’il y a bien une adaptation d’un visual novel en anime que j’attendais depuis longtemps c’est bien celle de Little Busters par J.C. Staff que j’attendais depuis maintenant plus de quatre ans, depuis l’annonce de sa sortie il y a quelques mois mon excitation n’a fait que grandir jusqu’à ce que mon vœu ait été enfin réalisé la semaine dernière. Après m’être rué sur la vostfr du premier épisode sortie hier, je vous livre mes impressions.

 

A la base Little Busters est un visual novel – une sorte de livre dont vous êtes le héros sur PC made in Japan – de Key sorti en 2007, soit peu de temps après la diffusion de Clannad une adaptation en anime du visual novel précédent de la compagnie que j’avais surkiffé – et que je vous conseille parce qu’il est culte et fait passer Ano hana pour du pipi de chat – et c’était donc avec beaucoup d’espoir et d’impatience que j’avais fait en partie ce VN (la traduction en anglais était à peine entamée). J’ai pas été déçu car au final il proposait une intrigue vraiment prenante de thème tranche de vie/comédie/dramatique/fantastique avec des personnages attachants et embarquait en plus pas mal de nouveautés par rapport à Clannad comme une dimension RPG et un mini-jeu de baseball funky.

 

Tout d’abord au niveau de l’intrigue, je vous avouerai qu’il ne se passe pas grand-chose dans cet épisode: on nous présente très rapidement les protagonistes avec un petit combat improvisé dans la cafétéria entre Kengo et Masato qui se battent avec des armes balancées au hasard par les autres élèves à savoir respectivement un revolver et… un chaton. Arrive ensuite Riiiiiiiiiiin (!) – ouais, j’ai pété ma pile à ce moment-là – qui vient mettre une raclée au pauvre Masato sous les yeux de Kyosuke, son frère et de Riki, le protagoniste qui s’empresse ensuite de nous expliquer comment il a rencontré cette joyeuse équipe, les Little Busters. L’intrigue est ensuite lancée tout doucement dans la seconde moitié d’épisode… et voilà !

Pas de surprise on est bien là devant un premier épisode d’anime type « tranche de vie » tout ce qu’il y a de plus classique, mais je tiens à souligner plusieurs points: tout d’abord j’ai été agréablement surpris de voir que l’anime a poussé son respect de l’œuvre originale a l’extrême car si la trame reprend celle du VN à la lettre pour le moment, ils ont été jusqu’à ajouter le coup des titres que l’on débloque selon certaines actions ainsi que le coup des citations débiles que Kyosuke invente et qui m’ont donné un fou rire comme pour le VN à l’époque. Car oui, si Little Busters a une intrigue dramatique – non je ne vous spoilerai pas – on retrouve tout de même un comique de situation absurde – mais pas forcé – qui vous décrochera à coup sûr un sourire ou un rire.

 

Dès les premières secondes m’a foutu une belle claque dans la truffe, j’appréhendais un peu le style graphique mais au final il faut avouer que le travail des studios J.C.Staff est tout simplement magnifique: les traits sont fins et propres, l’anime est vraiment coloré et s’il y a p’têt un seul truc que je pourrais critiquer, c’est le fait que le noir un poil trop atténué à mon goût mais c’est vraiment pour chipoter parce que l’anime est vraiment agréable à l’œil. D’ailleurs j’étais content de voir qu’ils nous ont fait un gros clin d’œil au mini-jeu de baseball dans la VN en incluant les sprites des personnages dans l’aperçu de l’épisode suivant, le souci du détail.

L’animation quant à elle était plutôt pas mal même si je trouve qu’il y avait un poil trop de plans fixes, et pis j’ai regretté notamment de voir que les gars du studio nous aient foutu une saleté d’ellipse lors du – mini spoil – premier affrontement entre Sasami et Rin que j’aurais vraiment aimé voir mais bon…

Et autre point très important, le chara design des personnages a été respecté et d’ailleurs ceci se révèlent toujours aussi attachants avec d’ailleurs un doublage plutôt réussi – juste la voix de Riki qui me gêne un peu, la seiyuu a une voix pas assez masculine mais bon ça va encore. D’ailleurs au niveau de la bande-son, aucune surprise: on retrouve les mêmes themes que dans le visual novel et ça c’est vraiment cool surtout lorsque l’on voit l’opening avec le theme principal chanté par Rita vraiment très bon, j’espère quand même voir quelques themes originaux faire leur apparition par la suite.

Au final on a là un début vraiment prometteur avec un premier épisode qui reste agréable à regarder et qui nous propose une première approche avec l’univers et les personnages malgré quelques p’tits bémols, après faudra attendre encore quelques épisodes avant de pouvoir se forger un véritable avis sur l’anime. J’vous invite néanmoins fortement à découvrir cet anime qui s’il suit bien la trame du VN et reste aussi joli risque d’être l’un de meilleurs de cette année 2012 – par contre évitez la vostfr made in Meda vraiment pourrie.

Compte-rendu – Le Salon du Jeu à Brest #2

…Et on enchaîne directement avec la deuxième et dernière partie de mon compte-rendu sur le Salon du Jeu à Brest ! Si vous n’avez pas lu la première partie, je vous invite à y jeter un coup d’oeil ici.

 

2e jour :

Le Salon ouvrant ce jour-là à 10h, nous décidons de partir pour Brest un peu plus tôt et nous arrivons pile-poil à l’heure d’ouverture devant l’entrée du Salon où l’on remarque qu’il y a déjà un peu plus de monde à l’ouverture que la veille. Encore une fois, les stands ne sont pas tous totalement prêts mais l’on remarque déjà que de nouveaux stands sont arrivés. Une fois de plus je m’approche du stand d’un distributeur d’anime proposant des coffrets collector pour 20€ et au final il m’aura fallu les deux jours du Salon pour me décider à prendre le coffret de l’intégrale de Love Hina.

 

 

On se balade ensuite à travers les quelques stands déjà montés (tels le stand de Katana, de jeux fantasy, de jeux de société, de vente de T-shirt, et j’en passe…) et l’on revient vite sur du rétrogaming, profitant une fois de plus du peu de visiteurs prêts à ne pas faire de grasse mat’ pour squatter les différentes consoles mises à disposition et glandouiller tranquillement.

 

Après s’être baladés un p’tit moment, nous nous arrêtons histoire de chercher quelque-chose à faire, je tourne la tête et là mon cœur s’arrête : je viens de repérer Jonathan Fourcade, celui qui joue Arthéon dans la websérie NOOB ! Faut avouer que l’une de mes principales motivations pour le Salon était justement de rencontrer les NOOB car ça faisait déjà un moment que je voulais les voir, mais ils n’étaient que dans des conventions très loin de là où je suis donc évidemment j’étais super content de savoir qu’une partie de l’équipe faisait escale à Brest.
Enfin bref, je le repère, je stress, je vais ailleurs avec mes deux partenaires de crime et 10 minutes plus tard je le vois à nouveaux, cette fois-ci accompagné de Julien Guellerin (Oméga Zell) en train de regarder une partie de Street Fighter x Tekken. J’hésite un moment, je demande à une amie de sortir son appareil, j’avance d’un pas hésitant et je leur demande une photo. Très sympas tous les deux, ils acceptent de suite et posent avec leur Red Bull – j’imagine que c’est le minimum si on veut survivre face aux fans après un long voyage et tous les préparatifs bien fatigants d’un stand. x]

Photo « en main », je retourne avec Alexis et Manon sur les bornes Nintendo et après quelques minutes de jeu nous nous rendons au Stand NOOB où se tiennent déjà quelques fans en quête d’autographe. Les NOOB se relayent pour tenir la caisse et faire les autographe tout en profitant un peu de l’espace retrogaming se trouvant juste à côté. Pendant ce temps, j’en profite pour tirer quelques photos dans la file d’attente.

 

Mon tour arrive rapidement, je fais dédicacer mon coffret de la saison 3, j’achète la double OST (qui couvre les musiques des 3 premières saisons et qui est très très bon, à écouter ! ) et j’en profite pour faire de nouvelles photos avec Mathieu Zecchini (Ystos) et Guillaume Durand (T-Man).

 

Une fois que nous avons tous eu nos dédicaces et photos, on sort du Salon pour se restaurer dans un bon Quick.

 

De retour du fast-food, je remarque que certains des nouveaux stands ont enfin été mis en place, tout d’abord je découvre un stand de produits typiquement japonais avec notamment de la nourriture japonaise comme de l’eau parfumée, des mochis, des Pocky et des objets bien kawaii. Non loin de là je vois le stand d’Ankama Presse et là c’est quand même une petite déception puisqu’il n’y a que deux hôtes et une simple étagère contenant des Dofus Mag et des IG Magazines…

 

Je me pose ensuite devant un stand assez fun où des gens construisent des monuments à partir de simples Kapla dont je tire quelques clichés puis en m’avançant vers l’espace Fnac je constate que le nombre de visiteur s’est vachement accru et qu’il devient difficile donc de squatter quelconque borne de jeu.

 

Il est bientôt 14h, l’heure de la conférence des NOOB et donc nous nous approchons de la scène principale comme bon nombre de visiteurs, et l’on assiste tout d’abord à une nouvelle démo de Stevelakira qui nous fait quand même plus de 1300 notes d’affilée, puis un petit lancé de goodies par GiiiiiiigaByyyyyyte *ehem* et enfin le moment tant attendu : La conférence des NOOB ! C’était une conférence d’une heure, super intéressante et qui faisait aussi office de débat puisque l’on pouvait poser nos questions et j’ai d’ailleurs eu la chance de pouvoir en poser deux même si j’ai fait deux FAILS en même temps. Enfin, je vous en reparlerai dans un autre article avec les 20 premières minutes que j’ai pu filmer avec mon portable.

 

 

C’est à la sortie de la conférence que je me suis dit que finalement aller aux conventions le  matin c’était carrément bien puisque tout le monde s’est rué sur le stand des NOOB, ça ne désemplissait pas et je n’ose pas imaginer l’attente. Bref, une association est ensuite montée sur scène pour faire un défilé de lolitas ce que j’ai regardé très distraitement et de loin je dois dire puis à 17h, Bernard Minet a fait son entrée et là une très grande partie des visiteurs sont venus s’agglutiner près de la scène, avec notamment beaucoup de trentenaires et plus.

 

Il est venu principalement pour chanter les quelques themes d’anime qu’il a fait et ceux de sa copine Dorothée, Alexis et moi on est restés grand maximum 15 minutes puis on s’est eclipsés – pas très emballés – pour sortir du Salon et décompresser un peu en attendant notre pote, toujours avec Bernard Minet. Et enfin, nous sommes rentrés chez nous.

 

Finalement ce que je retiens du Salon, c’est que même si il était loin d’être extraordinaire, manquait quand même d’ambiance, qu’il y avait pas énormément de stands intéressants – du moins pour ma part – et qu’il n’était pas à la hauteur de mes espérances (pour une attente de 15 000 visiteurs, j’avoue que je m’attendais à plus de grands stands et activités), le Salon du Jeu était  quand même super sympa, il y avait quelques activités bien marrantes, pas mal de bornes de jeu vidéo, du retrogaming et des guests classes. Et pis pour une première convention, j’en garde un très bon souvenir !

 

Je pense réellement que si ils ajoutent plus de grands stands, qu’ils invitent encore des guests cools, et plus d’activités, le Salon pourrait réellement être très bon et gagner en réputation !

 

En tout cas je vous dis à bientôt pour un prochain compte-rendu et merci à vous si vous l’avez lu ! 🙂

Arrivage – Coffret Blu-ray disc Ano Hana vol.1 édition limitée

Comme vous aurez pu le constater dans mon dernier article sur Ano Hana (lire la critique), j’ai totalement accroché à cet anime qui est pour moi une belle réussite et c’est pour cette raison que je n’ai pas pu m’empêcher d’aller chez Play-Asia pour me prendre le 1er coffret édition limitée de l’anime.

Continuer la lecture de « Arrivage – Coffret Blu-ray disc Ano Hana vol.1 édition limitée »

Anime – Ano Hana, ma révélation 2012

Très récemment mon côté otak’ a refait surface après une longue pause et j’ai donc fait un p’tit tour sur le web afin de trouver de nouveaux anime a regarder et c’est que j’ai eu le plaisir de trouver ce qui est pour moi une petite perle de l’animation japonaise, un court anime que j’ai adoré du début jusqu’à la toute fin et j’avais donc envie de vous faire parler un peu de celui-ci et de partager mon ressenti avec vous.

Cette perle c’est Ano hi mita hana no namae o bokutachi wa mada shiranai – plus communément appelé Ano Hana – et que l’on peut traduire par « Nous ne connaissons toujours pas le nom de la fleur que nous avons vu ce jour-là ».

Continuer la lecture de « Anime – Ano Hana, ma révélation 2012 »