Premier bilan de ma cohabitation avec une PS Vita


Il y a des fois où il faut s’avouer vaincu. Après avoir renié la console depuis sa sortie, et afin de terminer 2013 sur une bonne note j’ai enfin craqué et succombé aux charmes de la PS Vita. Un achat que j’aurais décidément dû faire il y a bien longtemps car je décroche pas de ce petit bijou que je garde toujours à portée de main depuis son arrivée à la maison il y a quelques jours.

A vrai dire cela va faire quasiment un an que je me tâtais plus ou moins à la prendre et il y a eu plus d’une occasion où j’ai failli passer à l’acte. Jusqu’alors, loin de faire parti des gros trolls qui ont descendu la PS Vita en s’acharnant à la critiquer, je dois avouer que cette console me laissait vraiment perplexe. La console en elle-même m’intriguait et quelques titres me faisaient du charme, Gravity Rush en premier depuis mon test au Salon du Jeu 2012 (lire l’article) néanmoins un point essentiel m’ennuyait : la bibliothèque de jeux disponibles.

La PS Vita

Car il faut dire ce qu’il est : jusqu’à cette année, la librairie n’était pas des plus intéressantes et beaucoup diront que c’est toujours le cas aujourd’hui. Non pas qu’il n’y ait aucun titre comme les trolls l’avance, mais le problème est que beaucoup de jeux sont communs à la PS Vita et la PS3 et pour moi qui suis possesseur de cette dernière, l’intérêt était du coup faible surtout avec une 3DS qui a eu une excellente année 2013 grâce à ses nombreux gros titres.

Le seul point vraiment intéressant que je trouvais c’est la possibilité de jouer à des jeux imports – et pour tout avouer, en l’achetant c’était certainement ce qui m’a le plus motivé. Faut dire aussi que de ce côté-là, c’est la même raison qui m’avait poussé à prendre la PSP à l’époque car malheureusement, beaucoup de jeux japonais de qualité ne nous parviennent jamais. Et d’ailleurs outre le Batman Arkham Origins: Blackgate inclus dans le pack et le formidable (!) Gravity Rush que j’ai reçu dans la semaine, l’un des jeux qui m’intéressait le plus et que j’ai aussi commandé cette semaine est Senran Kagura Shinovi Versus, un jeu import jap’ contenant boobs, ninjas et baston. Un combo parfait. Et d’ailleurs, je pense que les achats Vita qui suivront seront encore de l’import, à commencer par Project Diva f 2nd.

Enfin de là à dire que la console ne vaut rien sans import, faut pas déconner non plus. Déjà la bête en elle-même est impressionnante avec une finition et des caractéristiques à faire pâlir la 3DS – que j’adore pourtant -, quelques gros titres qui deviennent de plus en plus nombreux – coucou Persona 4 Golden et Tearaway – et elle a une ludothèque vraiment conséquence lorsque l’on s’attarde sur le Playstation Store. Entre les jeux PS Vita, les jeux cross-buy, les jeux indés qui se prêtent d’ailleurs plus à une console portable, les jeux PSP et les jeux PS Mobiles… y a de quoi faire – surtout si vous êtes amateur de RPG !

Enfin je vous ferai certainement un bilan plus détaillé de la console comme j’avais fait à l’époque pour la 3DS (lire l’article) mais j’peux d’ores et déjà vous dire que cette PS Vita est risque d’être dorlotée pendant un bon moment vu le plaisir que je prends à jouer avec. Et la bonne nouvelle aussi, c’est que vous aurez le droit à de la Vita sur le blog. 😀

Laisser un commentaire