Si la Japan Expo a été l’occasion de rencontrer des amis twittos, de baver dans les très nombreuses boutiques, de déguster des mets japonais et j’en passe… cet événement a aussi été l’occasion pour moi de tester quelques jeux en avant-première, mais les stands finalement trop remplis j’ai dû restreindre mon choix à deux des jeux qui m’intéressent le plus, à savoir Saints Row 4 et Sonic Lost World sur Wii U dont je vais vous parler.

La démo présentée à la Japan Expo était la même que celle accessible à l’E3 et ayant vu quelques vidéos de gameplay, pas de surprise au niveau du contenu proposé, à savoir : Windy Hill, Desert Ruins et Silent Forest. Après une rapide explication des commandes par une hôtesse, je choisis de tester vite-fait Windy Hill puis le Desert Ruins Act 2 à l’univers sucré et si effectivement j’avais aucune surprise sur l’environnement, manette en main c’est autre chose !

 

Le gameplay est en grande partie un mix entre celui de Colours et celui de Générations avec cependant quelques ajustements et petites nouveautés. Desert Ruins était un nouveau tourné plutôt vers de la plateforme 2D donc je peux pas vous donner d’indications sur la maniabilité dans les environnements 3D – j’ai juste fini le Windy Hill qu’un gars avait laissé en plan -, par contre ce que je peux vous dire c’est qu’on a ici un Sonic un poil plus maniable qu’à l’accoutumée, moins glissant – ce qui est cool pour le coup.

sonic-lost-world-desert-ruinsMais rien de vraiment innovant jusqu’au moment où l’on découvre le système d’accélération car contrairement à Générations, on contrôle la vitesse du hérisson : en poussant le joystick en avant, Sonic se contente de marcher et pour courir il faut appuyer sur l’une des gâchettes – en appuyant sur les deux gâchettes principales Sonic fonce à toute allure en spin dash – enfin pas vraiment parce que malheureusement même là Sonic se traîne un peu trop. La particularité de cette accélération c’est que Sonic entre en mode « parkour« , c’est-à-dire qu’il escalade automatiquement tout obstacle sur sa route et ça c’est vraiment un coup à prendre. Personnellement j’ai trouvé ça déstabilisant au début, j’ai l’habitude de foncer donc j’appuyais instinctivement sur la gâchette et j’me suis retrouvé plusieurs fois à grimper sur des trucs sans le vouloir en oubliant la gâchette ce qui m’a un peu gêné. Mais au final, c’est un ajout vraiment intéressant car ça réduit finalement les temps mort, fluidifie l’action sans pour autant enterrer l’aspect plateforme classique.

Par contre un bémol au niveauAutre changement plutôt important pour les fans de longue date : le homing attack a changé, s’il fonctionne de la même manière qu’avant en appuyant deux fois sur la touche de saut, il est possible de verrouiller des ennemis « en brochette » pour les exploser successivement et gagner un petit bonus pour le scoring.

Du reste, de ce que j’ai vu du jeu, j’adhère totalement à l’ambiance du jeu qui est faut l’avouer, magnifique. Comme je le pressentais et l’avait fait remarquer auparavant (lire l’article), ce Sonic Lost World nous donne vraiment l’impression d’un retour aux sources avec cet univers cartoonesque que j’adore. Si Windy Hill rappelle bien-sûr Green Hill Zone, Desert Ruins m’évoquait fortement Music Plant Zone de Sonic Advance – qui est j’trouve l’un des meilleurs niveaux de la série – dans son univers très coloré et rempli de gâteaux et sucreries en tout genre. Au niveau bande-son, on retrouve le même style de musiques légères mais entraînantes teintées de pianos, violons et basses que l’on trouve depuis Sonic Unleashed et j’en suis bien content.

En bref

Si les trailers et images depuis l’annonce du jeu me faisaient une très bonne impression, le fait d’avoir pu tester le jeu m’a tout de même rassuré sur le gameplay – malgré tout de même un couac sur la vitesse un peu trop réduite du hérisson qui m’a dérangé – et a renforcé mon idée : Sonic Lost World sera sans nul doute un bon jeu dans l’ascension de mon hérisson préféré depuis Sonic Colours – d’ailleurs je l’ai déjà précommandé à la Fnac. Du reste, j’espère juste que le jeu sera riche en contenu, proposera son lot de surprise – notamment dans la potentielle coopération Sonic/Eggman.