Coup de coeur manga – Bye bye, my brother 1


Il y a parfois de ces mangas qui attirent notre attention de manière presque mystérieuse : le titre ne vous dit rien, vous ne connaissez pas l’auteur, la couverture n’est pas forcément des plus exceptionnelles ou attrayantes et pourtant bizarrement vous vous sentez obligé de l’acheter ayant fleuré une petite perle. Bye bye, my brother de Yoshihiro Yanagawa, oneshot édité chez Casterman en est l’exemple parfait, retour sur mon dernier coup de cœur manga.

Bye bye, my brother - La critique sur Nyan Blog !

Bye bye, my brother raconte l’histoire touchante de Nido, un boxeur orphelin avec qui la vie n’a pas été tendre : après avoir perdu son frère Shiro durant l’enfance, le voilà maintenant blessé à la jambe ce qui l’a fait abandonné la boxe dans laquelle il excellait pourtant et se voyait promis à un brillant avenir. Le voilà maintenant plus que l’ombre de lui-même, du moins jusqu’à sa rencontre avec Jiro, jeune boxeur qui ressemble étrangement à son frère et qui va ranimer son rêve, du moins c’est sans compter sur le Dieu de la mort qui rôde…

 

Yoshihiro Yanagawa est un mangaka qui a notamment travaillé aux côtés de Tsukasa Hojo sur City Hunter mais c’est dans un tout autre registre que s’inscrit ce manga avec une histoire vraiment poignante : personnellement, ne m’intéressant pas du tout à la boxe j’avais peur que le sport en question prenne trop de place et de me retrouver avec une sorte d’adaptation manga de Rocky pour caricaturer mais en fait il sert juste de prétexte à une intrigue dramatique plutôt profonde et qui m’a agréablement surpris. Ici ce qui est vraiment mis en avant ce sont les personnages confrontés à des choix parfois très difficiles et notamment le personnage de Nido, perso torturé auquel on s’attache très rapidement.

bye_bye_my_brother_nido

D’ailleurs le choix d’utiliser des personnages anthropomorphes – des animaux à apparence humaine – plutôt que des humains est pour ma part un choix vraiment intéressant puisqu’il permet j’pense une meilleure représentation des émotions des personnages qui fonctionneraient moins si l’auteur avait utilisé un style réaliste avec de vrais humains. Très franchement, la patte graphique de Yanagawa est tout simplement magnifique étant paradoxalement à la fois très détaillée et minimaliste avec notamment des environnements fouillés mais sans fioritures et qui savent se faire discrets, j’ai bien aimé aussi l’utilisation des feutres avec des nuances de gris plutôt que les traditionnelles trames.

bye_bye_my_brother_adam

Je pense que ce qui a fait que j’aie tant adhéré à Bye Bye, my brother est la fait qu’il me rappelle énormément l’ambiance des films d’Hayao Miyazaki avec tout ce côté onirique, le personnage du Dieu de la mort notamment et même au niveau de certains plans qui m’ont fait penser à certains de ses films dont le voyage de Chihiro par exemple m’enfin après ça reste subjectif. Enfin il y a le chapitre bonus « Le chat, le bus et moi » qui vient compléter l’intrigue principale et qui pour moi vaut à lui tout seul la lecture du manga.

 

Au final Bye bye, my brother est un oneshot dont je ne regrette absolument pas mon achat – vous pouvez vous le procurer par exemple – et que je vous invite fortement à découvrir tant il est magnifique. C’est typiquement le genre de manga malheureusement trop peu connu malgré l’expérience rafraîchissante et agréable qu’il propose. A lire d’urgence !


Laisser un commentaire

Commentaire sur “Coup de coeur manga – Bye bye, my brother