Impressions anime – Little Busters Ep.1 : Nous nous appelons… « Little Busters » ! 1


S’il y a bien une adaptation d’un visual novel en anime que j’attendais depuis longtemps c’est bien celle de Little Busters par J.C. Staff que j’attendais depuis maintenant plus de quatre ans, depuis l’annonce de sa sortie il y a quelques mois mon excitation n’a fait que grandir jusqu’à ce que mon vœu ait été enfin réalisé la semaine dernière. Après m’être rué sur la vostfr du premier épisode sortie hier, je vous livre mes impressions.

 

A la base Little Busters est un visual novel – une sorte de livre dont vous êtes le héros sur PC made in Japan – de Key sorti en 2007, soit peu de temps après la diffusion de Clannad une adaptation en anime du visual novel précédent de la compagnie que j’avais surkiffé – et que je vous conseille parce qu’il est culte et fait passer Ano hana pour du pipi de chat – et c’était donc avec beaucoup d’espoir et d’impatience que j’avais fait en partie ce VN (la traduction en anglais était à peine entamée). J’ai pas été déçu car au final il proposait une intrigue vraiment prenante de thème tranche de vie/comédie/dramatique/fantastique avec des personnages attachants et embarquait en plus pas mal de nouveautés par rapport à Clannad comme une dimension RPG et un mini-jeu de baseball funky.

 

Tout d’abord au niveau de l’intrigue, je vous avouerai qu’il ne se passe pas grand-chose dans cet épisode: on nous présente très rapidement les protagonistes avec un petit combat improvisé dans la cafétéria entre Kengo et Masato qui se battent avec des armes balancées au hasard par les autres élèves à savoir respectivement un revolver et… un chaton. Arrive ensuite Riiiiiiiiiiin (!) – ouais, j’ai pété ma pile à ce moment-là – qui vient mettre une raclée au pauvre Masato sous les yeux de Kyosuke, son frère et de Riki, le protagoniste qui s’empresse ensuite de nous expliquer comment il a rencontré cette joyeuse équipe, les Little Busters. L’intrigue est ensuite lancée tout doucement dans la seconde moitié d’épisode… et voilà !

Pas de surprise on est bien là devant un premier épisode d’anime type « tranche de vie » tout ce qu’il y a de plus classique, mais je tiens à souligner plusieurs points: tout d’abord j’ai été agréablement surpris de voir que l’anime a poussé son respect de l’œuvre originale a l’extrême car si la trame reprend celle du VN à la lettre pour le moment, ils ont été jusqu’à ajouter le coup des titres que l’on débloque selon certaines actions ainsi que le coup des citations débiles que Kyosuke invente et qui m’ont donné un fou rire comme pour le VN à l’époque. Car oui, si Little Busters a une intrigue dramatique – non je ne vous spoilerai pas – on retrouve tout de même un comique de situation absurde – mais pas forcé – qui vous décrochera à coup sûr un sourire ou un rire.

 

Dès les premières secondes m’a foutu une belle claque dans la truffe, j’appréhendais un peu le style graphique mais au final il faut avouer que le travail des studios J.C.Staff est tout simplement magnifique: les traits sont fins et propres, l’anime est vraiment coloré et s’il y a p’têt un seul truc que je pourrais critiquer, c’est le fait que le noir un poil trop atténué à mon goût mais c’est vraiment pour chipoter parce que l’anime est vraiment agréable à l’œil. D’ailleurs j’étais content de voir qu’ils nous ont fait un gros clin d’œil au mini-jeu de baseball dans la VN en incluant les sprites des personnages dans l’aperçu de l’épisode suivant, le souci du détail.

L’animation quant à elle était plutôt pas mal même si je trouve qu’il y avait un poil trop de plans fixes, et pis j’ai regretté notamment de voir que les gars du studio nous aient foutu une saleté d’ellipse lors du – mini spoil – premier affrontement entre Sasami et Rin que j’aurais vraiment aimé voir mais bon…

Et autre point très important, le chara design des personnages a été respecté et d’ailleurs ceci se révèlent toujours aussi attachants avec d’ailleurs un doublage plutôt réussi – juste la voix de Riki qui me gêne un peu, la seiyuu a une voix pas assez masculine mais bon ça va encore. D’ailleurs au niveau de la bande-son, aucune surprise: on retrouve les mêmes themes que dans le visual novel et ça c’est vraiment cool surtout lorsque l’on voit l’opening avec le theme principal chanté par Rita vraiment très bon, j’espère quand même voir quelques themes originaux faire leur apparition par la suite.

Au final on a là un début vraiment prometteur avec un premier épisode qui reste agréable à regarder et qui nous propose une première approche avec l’univers et les personnages malgré quelques p’tits bémols, après faudra attendre encore quelques épisodes avant de pouvoir se forger un véritable avis sur l’anime. J’vous invite néanmoins fortement à découvrir cet anime qui s’il suit bien la trame du VN et reste aussi joli risque d’être l’un de meilleurs de cette année 2012 – par contre évitez la vostfr made in Meda vraiment pourrie.


Laisser un commentaire

Commentaire sur “Impressions anime – Little Busters Ep.1 : Nous nous appelons… « Little Busters » !