Geek My Life – Comment j’ai découvert les animes 5


Aujourd’hui j’me sens un peu d’humeur nostalgique et comme je sais que vous aimeriez voir un peu plus de mangas et d’animes sur le blog, j’ai eu envie de vous raconter vite-fait comment j’ai découvert les mangas et les animes car après-tout même si j’ai tendance a beaucoup parler Jeu Vidéo ici, ça reste avant tout mon blog personnel.

 

 

J’vais pas être très original pour le coup mais comme beaucoup de gens, j’ai eu ma toute première expérience avec les animes grâce à la série des Dragon Ball Z que je matais à l’époque en VHS et sur MCM avec un pote, j’étais pas spécialement fan et pourtant une fois qu’un épisode était lancé, je ne pouvais plus en décrocher. M’enfin je pense que comme la plupart des personnes nées dans les années 90, ce qui m’a vraiment donné envie de m’intéresser aux mangas et animes a été la période de fin des années 90début des années 2000, une période tout simplement magique pour les gamins de l’époque et qui je pense a vraiment permis au manga de vraiment se démocratiser.

 

Ça a tout d’abord commencé avec la diffusion de Pokémon en France après la distribution du jeu et qui a très rapidement eu un succès monstre – Joke inside – partout dans le monde – j’me souviens encore des nombreux reportages dessus qui passaient à la télé -, et ça n’a rien d’étonnant quand j’y repense : à ce moment-là, l’anime était tout comme les jeux une vraie tuerie, sérieux quand tu voyais Sacha se barrer de chez-lui à 10 ans pour foutre une raclée à tout le monde, visiter du pays et capturer une tonne de monstres dont certains super classes comme Dracaufeu, c’était juste magique et pis du jamais vu ! Et je parle même pas de la bande-son dont tout le monde se souvient encore aujourd’hui.

 

POKEMON RULZ, BIATCH~! B)

 

Par la suite on a vu d’autres animes classes faire leur apparition sur différentes chaînes hertziennes et là nos mercredis matins se sont transformés en véritable marathons où il fallait apprendre les horaires de diffusion pour changer de chaîne au bon moment et ne pas rater ses animes préférés – au final j’me retrouvais à squatter la télé pendant 3 heures de pur bonheur avant de repartir jouer à Pokémon sur ma Gameboy. Faut savoir qu’on a quand même eu le privilège de voir des animés super classes comme Digimon sur TF1, Medabots sur Fox Kids, Beyblade sur France 3, Yu-Gi-Oh ! et surtout Card Captor Sakura sur M6.

J’pense que si Pokémon, Digimon et Yu-Gi-Oh! m’ont bien marqués – surtout Pokémon dont je suis toujours fan des premières saisons -, l’anime qui m’a vraiment donné envie de découvrir ce que l’animation japonaise avait à offrir était bien Card Captor Sakura, un Magical Girl qui était à la base destiné aux filles mais qui au final a été regardé par beaucoup de gars j’pense dont les parents pigeaient que dalle. Ça avait beau être très gnan-gnan, j’pouvais pas m’empêcher de regarder cette série et de la surkiffer, en même temps c’était agréable à l’œil, il y avait une bonne dose de fight, pis les musiques étaient superbes et la VF était pas trop dégueux si je me rappelle bien – en tout cas qui ne se souvient pas du générique « No nagging anymore » avec ses na, na, na qui restent en tête ? <3

 

 

Bon après vers le milieu des années 2000, le niveau de qualité des animes à bien baissé et c’est là où il fallait se tourner vers le net si on voulait trouver des trucs cools, j’veux dire on a encore eu des séries classes comme Shaman King, Détective Conan que je surkiffais ou même Sonic X dont la première saison était sympa mais après on a juste eu le droit à des suites moisies ou a des dessins-animés bien dégueulasses qui essayaient de surfer sur la popularité du manga en copiant le style graphique, les stéréotypes ou le côté « collection » comme Pokémon…

 

J’vais pas faire mon vieux con en sortant un « c’était mieux avant » mais force est de constater qu’aujourd’hui la qualité des animes un peu mainstream est pas spécialement au rendez-vous en général et on a très souvent des ersatz de vieux animes qui se payent en plus souvent un style graphique bien dégueux – même si je suis content de voir des séries comme Inazuma Eleven pas forcément originales mais qui restent plutôt sympa à regarder pour ce que j’en ai vu. ‘Fin bref, c’est tout pour cette fois-ci, j’vous ferai sûrement un autre article sur les mangas papiers si jamais ça intéresse. C’est pas le genre d’article que je fais souvent mais j’espère qu’il vous aura plu !


Laisser un commentaire

5 commentaires sur “Geek My Life – Comment j’ai découvert les animes

  • Sarah Sombreloup

    J’adore ton article :’) Ca m’a un peu mis la larme à l’oeil quand même…
    J’ai découvert les animes grâce au Club Dorothée à l’époque : DBZ, Sailormoon, Orange Road, Nicky Larson, Jeanne & Serge… <3 et bien sûr Card Captor Sakura sur M6 beaucoup plus tard. C'est un de mes animes préféré même si je ne garde pas un très bon souvenir de l'époque. J'étais en 4ème-3ème et j'en ai beaucoup souffert au collège, quasiment tout le monde se foutait de ma gueule parce que j'écoutais le CD dans le car scolaire… mentalité qui n'a surement pas évolué dans le bon sens aujourd'hui même si tout s'est démocratisé rapidement.

    Par contre pour CCS, j'ai trouvé dommage que le générique et les prénoms aient été remplacés à la française 🙁 Bon pour les prénoms, ça peut se justifier (et encore !) mais les opening/ending de base sont tellement cute, pourquoi les avoir supprimé !

    Un peu nostalgique de lire tout ça, car ça me rappelle la "bonne époque"… celle où une infime partie avait accès à internet, où on se connaissait tous sur IRC et on s'entraidait, on avait l'impression d'être les rois du pétrole avec le début des téléchargements illégaux d'animes xD ! Maintenant, ce qu'il reste de cette belle "communauté" n'est plus… juste un ramassis de kikoololMDR qui pensent que tout leur est dû. C'est aussi pour cette raison que je trouve dommage une telle démocratisation de tout mais bon je suppose qu'on ne peut pas stopper l'évolution ^^

    • Kenny Auteur de l’article

      Ah effectivement, j’étais encore en primaire quand je regardais ça et bizarrement, j’me souviens pas avoir eu de brimade par contre j’ai eu le droit à ce genre de mentalité aussi au collège, en fait j’crois que le collège c’est l’étape la plus chiante dans ton enfance. D:

      J’hésitais à parler du coup de la francisation et des openings mais j’me suis retenu pour pas faire un truc trop long, mais c’est vrai que même à l’époque, je trouvais ça trop bizarre pour les noms français alors que les personnages étaient japonais… Et les opening japonais étaient vachement sympa ouaip, au final il n’y en a que le 2e qu’est resté en France je crois, m’enfin ça reste dommage pour les autres surtout le « I am a dreamer » qui est un de mes openings d’anime préférés…

      J’avoue, à cette époque-là fallait s’inscrire sur des forums et participer un minimum à la vie de la communauté pour obtenir ce qu’on voulait mais maintenant t’as 36 000 sites de téléchargement dont les seuls membres sont des kikoo… ==’

      Enfin ‘suis content que l’article t’ait plu. :’)

  • tomahook1

    (Rien à voir mais en regardant ta bannière, genre en m’y concentrant, on dirait une mer d’affiche présidentielle 2012 !)
    C’est vrai qu’on était sacrément chanceux. Dragon Ball, et surtout les DAs encore un peu plus âgés (Mystérieuses Cités d’Or <3 Albator Ulysse)
    Ca fait vibrer ma fibre nostalgique. Je serais plus nuancé sur la critique par contre : au contraire la qualité graphique a évolué, mais tout est beaucoup moins spontané (les bourdes dans les doublages de DB, tu te demandais s'ils avaient le texte en face des yeux dès fois), plus lisse même. Donc sans intérêt 😐

    • Kenny Auteur de l’article

      Hahah, j’y avais pas pensé mais effectivement ça fait un peu ça… xD
      En fait la qualité graphique a évolué oui et non, oui on a maintenant beaucoup plus de détails, de plus belles couleurs, des effets maîtrisés mais certains animes de nos jours sont parfois bien plus moches que des animes d’il y a 10 ans…