Zemanta Related Posts Thumbnail

Coup de coeur manga – Kure-nai, un shonen rafraîchissant ! (Kazé) 1


Aujourd’hui je vais vous parler d’un manga que j’avais hâte de découvrir après avoir vu un aperçu auquel j’avais tout de suite accroché et ce manga c’est Kure-nai, un shonen édité par Kazé adapté du roman de Kentaro Katayama avec aux commandes Hideaki Koyasu (pour le scénar’), Daisuke Furuya (Storyboard) ainsi qu’au dessin Yamato Yamamoto – on évitera les blagues pourries pour le coup. Je peux d’ores et déjà vous dire que cette histoire est énorme et à suivre d’urgence !

 

Le pitch de base : Orphelin depuis un terrible attentat, Shinkurô Kurenai officie désormais comme « médiateur », un métier qui consiste à résoudre toutes sortes de conflits avant qu’ils ne dégénèrent – allant de simples négociations à la protection de clients .

Il est aidé par Ginko, une informatrice et de surcroît une amie d’enfance qui lui procure tous les renseignements nécessaires à la bonne exécution de son travail. Mais ses missions déjà périlleuses, où la vie de ses clients ne tient souvent qu’à un fil, deviennent encore plus difficiles le jour où débarque dans sa vie Murasaki Kuhôin, une petite fille au tempérament incontrôlable…

Si l’intrigue à l’air intéressante à première vue, sachez qu’une fois que vous aurez ouvert le premier tome, vous vous rendrez vite-compte que c’est le cas et vous n’en ressortirez pas de sitôt ! En effet, dès la première page on se retrouve directement plongé au cœur du travail de Shinkûro qui doit faire face à une affaire très délicate et qui est la protection d’une jeune femme harcelé par un détraqué très dangereux. Premier aperçu rapide des différents protagonistes au passage mais c’est tout, aucune présentation ni de flashback de dix pages pour nous présenter les personnages ou le fil conducteur de l’histoire. Et si vous vous sentez un peu déconcerté avec ces personnages que vous ne connaissez pas du tout et que vous trouvez qu’il y a quelque-chose qui cloche, ne vous inquiétez pas c’est normal et c’est même une bonne chose !

Plutôt que de nous balancer une tonne d’infos d’entrée de jeu et de nous ennuyer, la narration s’amuse à nous balancer des flashbacks courts aux moments opportuns pour nous en apprendre plus sur les personnages et la trame du fond de manière découpée, qui pourra être déconcertant pour certain(e)s mais que je trouve plus intéressant pour le lecteur qui du coup voit certains points qu’il a lu auparavant sous un nouvel angle – c’est assez amusant de s’arrêter à un endroit, de repenser à ce qu’on a lu avant et de se dire « ‘vache, c’tait pour ça qu’il y a eu tel truc ! ». Si le rythme du bouquin se retrouve du coup un peu haché, il a au moins le mérite de ne pas tomber dans une routine et de se diversifier en nous proposant des scènes d’action, un peu d’humour par-ci par-là et des scènes dramatiques servies par une mise en scène dynamique où chaque case à son importance.

Il faut aussi savoir que si l’intrigue est plutôt originale, la galerie des personnages l’est tout autant : certes on retrouvera toujours des éléments qui pourront faire penser à tel ou tel stéréotype dans les protagonistes, mais il faut remarquer qu’ils ont tous une psychologie et une personnalité distincte qui les rendent vraiment humains et qui font que l’on s’attache et que l’on ressente facilement de l’empathie pour eux – j’avais par exemple peur à la lecture du résumé de me retrouver avec une Murasaki en mini-tsundere façon Shana mais le fait est que ce n’est pas du tout le cas.

Si le manga est beau, on ne peut pas dire la même chose de l’anime…

La direction artistique quant à elle est tout bonnement géniale : j’adhère totalement à la patte graphique proposée par Yamato Yamamoto qui pour son tout premier manga nous livre des illustrations de qualité. Le charadesign est vraiment sympa, les environnements sont beaux et très détaillés avec un jeu de lumière maîtrisé et un style très propre. Et mention spéciale aux illustrations couleur des couvertures qui sont vraiment magnifiques !

Il y a tellement de choses à dire sur ce Kure-nai que je ne savais pas par où commencer et je suis sûr que j’ai dû oublier quelques trucs mais j’espère que cette présentation vous aura donné envie de lire – ou du moins découvrir – ce manga qui est un vrai coup de cœur pour moi et peut-être même ma révélation 2012. En tout cas si vous cherchez un manga graphiquement beau, avec des personnages attachants et bien développés ainsi qu’une intrigue prenante et dynamique, je ne peux que vous le conseiller. Et si jamais il vous intéresse, sachez que 7 tomes sont parus jusqu’à présent chez nous et que vous pouvez lire un aperçu du premier tome sur le site de Kazé.


Laisser un commentaire

Commentaire sur “Coup de coeur manga – Kure-nai, un shonen rafraîchissant ! (Kazé)