omg_wtf_cat

Chronique – Les DLC, idée géniale ou arnaque du siècle ? 8


Avec l’avènement de la génération de consoles nextgen est apparu le phénomène des Downloadable Content (ou DLC) sur les plateformes online et ceux-ci n’ont évidemment laissé personne indifférent. Bien des joueurs ont crié au scandale et un bon nombre continue toujours à s’opposer à cette vente de « bouts de jeux » néanmoins force est de constater qu’à l’heure actuelle, les DLCs se vendent très bien. Sommes-nous donc victimes d’une arnaque de masse ou adhérons-nous tout simplement à un concept cool ?

 

Add-on version 2.0

Les DLC ont tout d’abord été présentés comme l’équivalent console des add-ons que l’on trouvait depuis un bon moment déjà sur PC, c’est-à-dire des fichiers venant s’ajouter au jeu pour prolonger l’expérience en proposant de nouvelles quêtes, personnages, etc… Ce qui était à la base une bonne nouvelle car pendant des années les joueurs sur consoles étaient toujours laissés pour compte quand un jeu recevait une mise à jour sur PC mais que sa version console, elle, restait non-corrigée. Certains jeux sur console ont quand même reçu des add-on sous forme de jeux complet à racheter, je pense notamment à Metal Gear Solid et son extension Metal Gear Solid: VR missions ou encore Persona 3 et sa version FES, on se retrouvait donc a payer deux fois le même jeu pour quelques upgrades, ce qui n’était pas spécialement génial.

Néanmoins la génération des consoles nextgen et l’apparition du dématérialisé à tout simplement permis le téléchargement d’add-on se greffant directement sur les données de jeu présentes sur la console : plus besoin donc de devoir racheter le jeu dans une nouvelle version puisqu’il s’agit maintenant de télécharger le DLC (payant ou non) seul.

« Non, non ! C’était pas dans le jeu que vous avez payé ! « 

Le problème avec les DLC est la flopée de dérives qui sont apparues en même temps que ces fichiers car les éditeurs ont bien compris que contrairement au PC, il était impossible pour un joueur console de télécharger une version crackée d’un DLC puisque celui-ci se télécharge et s’installe directement par la plateforme online de la console (XBLA, PSN/SEN). C’est ainsi que les éditeurs se sont mis à fournir la plupart de leurs DLC qu’à partir du moment où le joueur passe à la caisse et c’est là que ça fait mal car si certains éditeurs nous fournissent de bons DLC à pas cher (THQ et ses DLC de WWE’12 par exemple), d’autres se sont enlisés dans des méthodes pas très sympathiques…

 

On a dans un premier temps les éditeurs qui multiplient les DLC comme NIS avec Disgaea et sa tonne de personnages qui si on les achète tous, doublent le prix du jeu, ceux qui font des mini-DLC vendus super cher dont Arc System Works qui nous propose pour 5€99 un pack de 3 palettes de couleurs différentes pour un personnage dans Arcana Hearts 3, ceux qui te vendent n’importe quoi style NIS encore qui te vend des packs d’expérience et de gold pour ses RPG, ceux qui ne te laissent pas le choix tel Ubisoft et son épilogue de Prince of Persia vendu en DLC et enfin ceux qui te vendent ce que tu as déjà dans le disque sans le savoir, on peut citer Namco et le personnage exclusif dans Soul Calibur IV, Capcom et son fameux mode « versus » controversé déjà présent dans Resident Evil 5 ou plus récemment encore le même éditeur qui nous fait payer pour 12 personnages déjà présents dans Street Fighter x Tekken.

DLC, dernier recours pour les éditeurs dans le futur ?

Au final on a beau pester autant qu’on veut sur le fait qu’on nous prenne pour des vaches à lait, il n’en reste pas moins que le DLC se porte très bien puisque beaucoup de joueurs ont finalement succombé à la tentation et les éditeurs se sont mis à multiplier les packs de téléchargement.

Et avec les rumeurs sur le net de nouvelles consoles anti-occasion telles la Playstation 4 « Orbis » et la XBOX 3 – je vous renvoie à la chronique de Dilan no Kaze traitant le sujet – , on peut facilement imaginer que si les éditeurs décident de baisser les prix de leurs jeux neufs pour attirer les clients, ils rattraperont leur marge de profit en ajoutant moult DLC, du moins c’est mon hypothèse.

En tout cas on peut dire qu’arnaque de masse ou bonne idée mal utilisée, les DLC ont la côte et qu’il se pourrait qu’ils aient de beaux jours devant eux.


Laisser un commentaire

8 commentaires sur “Chronique – Les DLC, idée géniale ou arnaque du siècle ?

  • AlexisLemee

    Je n’aime absolument pas les DLC. Je ne connecte pas mes consoles à internet et je trouve ça franchement abusé. Un jeu devrait être vendu terminer, comme à l’époque.
    Faire des DLC c’est reconnaître soit :
    – proposer un travail non terminé et donc un travail bâclé à mon goût
    – vouloir nous pomper notre frique

    Merci les gars !

    • Kenny Auteur du billet

      Je suis du même avis que toi, les seuls DLC que je tolère sont ceux de THQ déjà parce les prix sont pas abusés (sauf pour Saints Row), qu’il s’agt d’ajouts qui suivent l’actualité du catch et donc qu’ils pouvaient pas prévoir et parce qu’à côté de ça ils se cassent le cul comme des bourrins pour nous proposer pas mal de trucs sur le online.
      Après pour le reste ça passe pas du tout. :/

  • Sora

    Je pense que les DLC sont une bonne chose pour faire reparler d’un jeu qui a déjà quelques mois depuis son lancement en proposant du contenue supplémentaire gratuit. ça peut générer de nouvelles ventes à mon avis et/ou faire en sorte que le joueur garde le jeu au lieu de s’en débarrasser dans le marché de l’occasion qui semble les faire chier. En faisant payer les trucs, ça motive moins du coup, surtout pour les gamers pas riches.

    Perso, je n’ai jamais acheté de DLC et ça m’intéresse pas de raquer plus que ce que t’as déjà payé à la base, je pense juste que ça pourrait être mieux utilisé.

    • Kenny Auteur du billet

      Ben c’est vrai que l’idée de base est cool mais bon, comme toujours le profit, le profit et… le profit passent avant toute chose. :/

  • DilanNoKaze

    La plus grosse arnaque reste les DLC déjà présents sur le disque : on paye pour accéder à un contenu déjà acheté. C’est à mon sens la plus grosse arnaque existante, après les autres DLC libre à nous de les acheter ou pas après tout, même si certains jeux sont concus pour revendre la fin en DLC et ça c’est une pratique intolérable…

    • Kenny Auteur du billet

      Entièrement d’accord avec toi, qu’on rajoute du contenu conséquent et qu’on le fasse payer pour indemniser le travail fournit et refaire un peu de profit quelques temps plus tard, pourquoi pas. Mais faire payer pour avoir accès aux fonctionnalités d’un jeu qu’on a acheté c’est autre chose… :/

  • Ted

    Je trouve abuser de devoir payer en plus pour avoir des histoires, des missions supplémentaires… Dans Need for Speed, un jeu de voitures a la base.. on doit payer en plus pour avoir certaines voitures.. un comble serieux.
    Je n’achète pas de DLC et je ne comprend pas ceux qui en achète, ce sont des pigeons ia pas d’autres mots.. Si personne n’achèterais de DLC, ils arrêterait d’en faire car pas rentable… Malheureusement non…
    Avant il prenait soin de sortir des DLC 2 ou 3 mois aprés la sortit du jeu, maintenant il annonce les DLc en même temps voir avant la sortit du jeu…
    En gros ce ne sont que des irrespectueux qui prennent les acheteurs pour des pigeons et qui n’ont aucune morale…
    « Quoi ?!! le jeu est pa fini?? tant pis, vous le sortez quand meme et vous faite un DLC pour combler tous sa «