Anime – Ano Hana, ma révélation 2012

Très récemment mon côté otak’ a refait surface après une longue pause et j’ai donc fait un p’tit tour sur le web afin de trouver de nouveaux anime a regarder et c’est que j’ai eu le plaisir de trouver ce qui est pour moi une petite perle de l’animation japonaise, un court anime que j’ai adoré du début jusqu’à la toute fin et j’avais donc envie de vous faire parler un peu de celui-ci et de partager mon ressenti avec vous.

Cette perle c’est Ano hi mita hana no namae o bokutachi wa mada shiranai – plus communément appelé Ano Hana – et que l’on peut traduire par « Nous ne connaissons toujours pas le nom de la fleur que nous avons vu ce jour-là ».

C’est un anime réalisé en 2011 par Tatsuyuki Nagai et produit par le studio A-1 Pictures (notamment connu pour leur adaption de Valkyria Chronicles, Fairy Tail ou encore Kannagi) dans la veine de Clannad pour ne citer que lui: c’est donc une série dramatique, réaliste traitant de thèmes tels que la puberté, l’amitié ou encore – et surtout – le deuil.

Les Super Busters Pacifiques!

Synopsis
L’anime nous conte l’histoire des Super Busters Pacifiques – Jin-tan, Anaru, Yukiatsu, Tsuruko, Poppo et Menma – un groupe d’amis qui seront séparés dans leur enfance par un drame. Menma meurt accidentellement et l’équipe se dissout peu à peu au fil des années, chacun grandit et change du tout au tout. Chaque personnage mène donc tranquillement sa vie, ou presque…

En effet depuis quelques temps Jin-tan reçoit la visite de ce qu’il croît être une hallucination prenant la forme de Menma. Celle-ci a un souhait a accomplir mais elle ne sait pas quoi, et c’est alors que Jin-tan se lance dans une quête afin de réaliser le souhait de cette dernière, un souhait qui implique la reformation des Super Busters Pacifique.

…maintenant devenus des inconnus.

Je n’en dirai pas plus niveau histoire car c’est tout simplement la grande force de cet anime, l’anime n’étant composé que de 11 épisodes de 20 minutes, chaque épisode a son importance et fait avancer l’histoire. Pour tout vous dire, malgré un début un poil difficile à comprendre, j’ai accroché dès le premier épisode et je me suis directement jeté sur la suite.

Les thèmes comme l’amour, l’amitié, la puberté, le deuil sont abordés dans l’anime avec une extrême justesse, la série se démarque d’ailleurs des autres animés de ce type comme Clannad – que je vous conseille fortement – puisqu’il ne se perd pas dans les clichés (on échappe au harem et au gnan-gnan) et que contrairement a bien des anime, l’histoire est livrée avec simplicité et n’a finalement besoin d’aucun effet pour nous faire partager des émotions. J’ai trouvé les personnages particulièrement attachants et il est assez facile de s’identifier à eux, de les comprendre dans leurs démarches et réflexions; le chara-design soigné et efficace permet aussi de s’y attacher.

Anaru, prête à exterminer les clichés habituels au karcher!

Quant à la bande-son, celle-ci est tout simplement magnifique, elle sait se faire entendre sans pour autant nous harceler et nous forcer la main comme dans bien d’autres animes où la bande-son se résume parfois à un rôle d’effet dramatique facile.

Pour moi il est clair que cet anime dégage une véritable force qui en fait une véritable expérience audiovisuelle plus qu’un simple divertissement « jetable » et d’ailleurs je vous mets au défi de ne pas pleurer au moins une fois en découvrant cette très belle série à l’histoire émouvante et aux personnages très attachants. Je ne peux donc que vous conseiller de regarder cette série qui est devenue en l’espace d’une semaine, un de mes animes préférés !

Kenny

Étudiant en LEA, blogueur, graphiste WP, buveur de Canada Dry et rédacteur web. J'ai des super pouvoirs aussi.

Une pensée sur “Anime – Ano Hana, ma révélation 2012

  • décembre 28, 2013 à 12:29
    Permalink

    Rien a redire.
    Tu a super bien sus définir cette anime que j’ai aussi regarder
    et oui j’ai larmoyer 😉
    Au conaisseur de toradora, ano natsu de matero et clannad
    JETER VOUS Y DEDANS 😉

    Répondre

Laisser un commentaire